CCPA Carte des communes de la CCPA Saint Pabu Plouguin Landeda Lannilis Plouguerneau Kersaint Plabennec Le Drennec Plabennec Loc Brévalaire Plouvien Treglonou Coat Meal Bourg Blanc
 

Abers magazine feuilletez notre revue en lignePUBLICATIONS
Feuilletez nos publications en ligne

COMMUNAUTÉS DE COMMUNES
DU PAYS DES ABERS


Hôtel de communauté
ZA de Penhoat
545, rue Gustave Eiffel
29860 Plabennec
Tel : 02 98 37 66 00
Fax : 02 98 37 66 09


e-mail: accueil@pays-des-abers.fr

Bocage de fond de vallée à Bourg-Blanc, source Chambre d'Agriculture, 2012

Répartition des financements:

repartition des financements Breizh Bocage

Ravine observée en Janvier 2014 à Plabennec
Ravine observée en Janvier 2014 à Plabennec

Cas exceptionnel de rétention d'eau par un talus illustrant le rôle de régulation hydrique que ceux-ci peuvent jouer. (Photo prise lors des épisodes pluvieux de l'hiver 2013-2014
Cas exceptionnel de rétention d'eau par un talus illustrant le rôle de régulation hydrique que ceux-ci peuvent jouer.
(Photo prise lors
des épisodes pluvieux de l'hiver 2013-2014)

Une haie à plat à Plabennec, 2014.
Une haie à plat à Plabennec, 2014.

Envoyer cette rubrique à un ami Imprimer cette page

Breizh Bocage

Le bocage

Le bocage est le paysage formé par le réseau de haies et de talus entourant les parcellesagricoles. Il a été initialement construit dans le but de matérialiser la limite de propriétéautour des parcelles agricoles et contenir les animaux dans les parcelles qui leur étaientdédiées, protégeant les cultures voisines du piétinement.

Ne convenant plus aux nouvelles pratiques agricoles au moment de la modernisation del’agriculture, le maillage a été fortement réduit lors des campagnes de réaménagementfoncier ou « remembrement»La perte de bocage entre 1960 et 1980 est ainsi estimée à environ 60% du linéaire bretonà cette période. Il est toutefois important de noter qu'une perte annuelle de 1% est encoreobservée en Bretagne, d’après une étude menée entre 1996 et 2008 par la DRAAF(Direction Régionale de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Forêt) de Bretagne.


Comparaison entre la photo aérienne de 1950, à gauche, et celle de 2011, à droite
(Source BD ORTHO® Historique,
IGN 2011)


Les campagnes Breizh Bocage sur la CCPA

Dans un but de reconquête de la qualité des eaux sur le Bassin Versant de l'Aber Benoît, Aval de l'Aber Wrac'h, la Communauté de Communes du Pays des Abers s'est lancée en 2011 dans le programme régional Breizh Bocage.

Ce programme vise à reconstituer un maillage bocager efficace sur l’ensemble du territoire breton.
Créé conjointement par l’Union Européenne, l’Agence de l’Eau Loire-Bretagne, la
région Bretagne et ses Conseils Généraux, il subventionne à hauteur de 80% des opérations collectives de restauration du bocage: création ou rénovation de talus, création de haies, regarnis de haie, entretien,…

Depuis 2011, la CCPA a engagé
de travaux Breizh Bocage.

Ces campagnes
recouvre
nt environ 30% du territoire intercommunal, et concernent les communes de :

  • Plabennec
  • Bourg-Blanc
  • Plouvien
  • Lannilis
  • Plouguin
  • Tréglonou
démonstration de construction de talus avec terre du champs à Plabennec, en Novembre 2013
Construction de talus avec terre du champs à Plabennec, Novembre 2013
 Talus boisé
Talus boisé

             

Les enjeux du bocage

  • Rôle de brise-vent
    De par la barrière physique qu’il constitue, le talus boisé joue un rôle de brise-vent. Dans un contexte agricole, il permet de limiter le phénomène d’évapotranspiration et donc de réduire le stress hydrique auquel la culture est confrontée. Le talus boisé et la haie bocagère réduisent les risques de verse des céréales.

  • Rôle de régulation micro-climatique
    La haie régule les températures et en limite les écarts: lors de grandes chaleurs, elle est un refuge idéal pour trouver de la fraîcheur et au contraire elle restitue de la chaleur quand les températures se font fraîches. Elle est intéressante autour de prairies où elle constitue une protection pour le bétail, qui dépense alors moins d'énergie à réguler la température de son organisme.

  • Rôle antiérosif
    Lorsqu’il se situe en travers de la pente, le talus constitue un obstacle à l’écoulement de
    l’eau. En réduisant la distance sur laquelle l’eau ruisselle, sa vitesse est diminuée et les matières emportées (particules du sol, excréments, produits phytosanitaires,...) sont moins nombreuses. Le talus permet donc de limiter l’érosion du sol et de contenir ces éléments dans la parcelle, et de réduire leurs impacts sur les cours d’eau: sédimentation, pollution bactériologique...

  • Rôle de régulation hydrique
    Le ralentissement de l’écoulement superficiel par les talus permet à l’eau des pluies de
    s’infiltrer dans le sol. Ce phénomène réduit les quantités d’eau se retrouvant dans lescours d’eau lors d’épisodes pluvieux, ce qui abaisse la hauteur des têtes de crues etparticipe à réduire l’importance des inondations.

  • Rôle de réduction des échanges entre parcelles
    L'effet de brise-vent réduit la dérivation des traitements et des adventices entre les
    parcelles. De plus, les odeurs et les bruits sont atténués par la barrière que forment les haies ou talus boisés.

  • Rôle de réservoir d'auxiliaires de culture et de biodiversité
    La haie et le talus constituent un véritable réservoir de biodiversité en offrant abri et
    nourriture à la faune. Parmi ces espèces, certaines sont «utiles» aux cultures : ce sont les auxiliaires des cultures. Prédateurs, consommateurs ou parasites des ravageurs descultures, ils permettent de limiter leur population et de préserver les équilibres naturels. La connexion des linéaires les uns avec les autres forme des corridors écologiques le longdesquels les animaux peuvent circuler, notamment certains gibiers qui font le plaisir deschasseurs ou des naturalistes.

  • Paysage
    Les haies et talus font partie intégrante des paysages et sont caractéristiques de certaines
    régions.

  • Production de bois
    La haie, lorsqu'elle est bien entretenue, constitue une source d'énergie locale et à bas prix
    et peut apporter un revenu supplémentaire au propriétaire ou à l'exploitant concerné.

  • Production de fruits
    Introduire des arbres fruitiers tels que des pommiers, des poiriers, des châtaigniers ouencore des noisetiers permet une nouvelle valorisation de la haie par l'aspect social del'activité de cueillette.

CCPA

Communauté de Communes
du Pays des Abers

Maison du Lac
58, avenue Walthenhofen
29860 Plabennec
Tél.: 02 98 37 66 00
Fax: 02 98 37 66 09

  Votre communauté
Développement économique
Maison de l'emploi
Environnement
Habitat / Déplacement
Animation du territoire
Projets communautaires
 Le territoire
• Les instances
• Les compétences
• Les ressources et moyens
• Zones d'activités économiques
• Pépinière d'entreprises
• Mission locale
• Point accueil emploi
• Ateliers du mois
• Gestion des déchets
• Espaces Naturels Sensibles
• SPANC
• Bassin Versant

• Breizh Bocage
• Plan Local d'Habitat
• Programme d'Interêt Général
• Déplacements
• Très haut débit

• SIG Pays de Brest
• Office du tourisme du Pays des Abers
• Mouillage de l'Aber Benoit

• Port de l'aber Wrac'h

• Le printemps des Abers
Pôle Aquatique
Contrat Enfance & Jeunesse
• Autre projets